LUC GERARD

 

 

 

Aujourd’hui, Luc Gérard partage ses activités entre plusieurs pôles : la direction du chœur de Mélin, la direction de l’ensemble à vent Grétry, il est pianiste et se produit actuellement dans le concert qui présente la vie et l’œuvre de Samuel Barber. Il est aussi pédagogue et enseigne le piano aux académies de Liège et de Jodoigne. Il a également un projet de manuel pour la créativité au piano. Il enseigne depuis une vingtaine d’année le Tai Chi Chuan et est responsable de la branche Itcca en Belgique.

Né à Bruxelles, le 18 août 1962,

pianiste, il étudie au conservatoire Royal de Musique de Liège, où il obtient les premiers prix en solfège, piano, harmonie, improvisation, accompagnement, ainsi qu’un diplôme supérieur avec distinction en musique de chambre.

Il compose la musique de différents spectacles de théâtre,  des pièces de musique de chambre, et des arrangements d’opéras.

De 1986 à 1992, il collabore avec plusieurs troupes de théâtre : compagnies « Mezza Luna », « Théâtre noir », « Andante Théâtre », « les vilains » donnant des représentations essentiellement en Belgique, mais aussi en France avec le Théâtre de la Place.

Il joue avec l’ORW, l’ensemble Musique Nouvelle, joue dans l’opéra écrit sur « hygiène de l’assassin » d’Amélie Nothomb, ….

En 1992, il fonde l’ensemble Kadéléis, avec lequel il crée cinq spectacles : « les signes du zodiaque » de Stockhausen, « l’Histoire de Babar » de Poulenc, « musique et correspondances de Strauss et Schoënberg », « Verlaine ou la musique des mots » (huit créations musicales écrites pour l’ensemble), et un arrangement de l’opéra de Mozart « les noces de Figaro » pour solistes, chœur, comédien et petit ensemble instrumental.